Vous rêvez d’un mariage turc ? Vous n’êtes peut-être pas originaire de ce pays, mais vous y êtes peut-être allé en voyage et êtes tombé amoureux de leur culture. Ou bien, vous envisagez une union avec une personne qui vient d’un de ses régions. Vous souhaitez en effet en savoir plus sur leurs traditions et coutumes. Vous êtes au bon endroit !

D’abord, sachez qu’en Turquie, les mois d’août et de septembre ont toujours été la période la plus populaire pour les mariages. Selon les régions, la célébration peut durer plusieurs jours, comme il s’agit d’un événement important pour eux.

Sans plus tarder, nous allons vous parler dans cet article les traditions et coutumes à propos des mariages turcs.

Mariage en Turquie : la rencontre des parents

Dans les traditions turques, ce sont les parents du couple qui déterminent et organisent les cérémonies de mariage. Ainsi, une rencontre des parents doit être prévue au préalable pour les couples qui souhaitent s’unir. Il est également possible que ce sont les parents qui décident d’unir leurs enfants.

Ce rassemblement de deux familles est d’une grande importance qu’ils portent tous de très beaux vêtements pour l’occasion. La famille d’accueil se chargera de préparer de bon repas pour ses invités.

Après le repas, elle sert des bonbons traditionnels, du thé et des fruits pendant qu’une conversation s’engage. Si les familles approuvent, elles fixent immédiatement une date et les deux familles se mettent tous aux préparatifs.

Rituel du Café de Fiançailles Turc

C’est le moment où la famille de l’homme arrive pour demander la main de la mariée pour leur fils. Ce qui spécifie ce moment est le rituel du café, un des traditions du mariage turc à ne pas manquer.

La mariée est tenue de préparer un bon café pour le marié. Ensuite, elle va ajouter un peu de sel au café avant de le servir à son futur époux. S’il le boit sans montrer de mécontentement, il démontre à ses parents qu’il possède la patience pour les jours difficiles à venir. Ce rituel est à la fois amusant, mais aussi significatif.

Une fois que ceci est fait, la famille du marié prend la parole pour annoncer leur intention de demander la permission d’épouser la femme en question. Un aîné de la famille de la future mariée répond avec son assentiment et tout le monde boit en toast de l’arrangement.

Une fois que les deux parties ont conclu un accord pour se marier, la famille de la mariée organisera une fête de fiançailles pour eux. Avec beaucoup de plaisir, les futurs couples échangeaient des bagues en signe de leurs fiançailles.

La tradition de la nuit du henné

La « kına gecesi », ou nuit du henné, est un rituel important récolté dans la tradition et les coutumes. Il a lieu dans la maison de la mariée un jour ou deux avant le mariage. Seules les femmes sont autorisées à assister à cet événement.

Lors de ce rituel, la future mariée doit porter une robe rouge décorée de broderies dorées appelées « bindallı ». Elle doit également porter un voile de la même couleur que sa robe. Cela s’explique par le fait que le rouge est considéré comme la couleur de l’amour.

En outre, le henné doit être préparé par une femme mariée et une pièce de monnaie doit être placée dans le mélange de teinture. La femme la plus âgée doit diriger la cérémonie. Les autres la suivent et tiennent des bougies pendant qu’elles marchent autour de la mariée en chantant des chansons de mariage traditionnelles. Ces chants sont destinés à faire pleurer la mariée, car la teinture au henné ne commencera pas avant qu’elle ne pleure.

En fait, cet enterrement de vie de jeune fille est le moment où la mariée va dire adieu au célibat et accueillir le mariage. Mais cette tradition n’est pas exactement la même que celle de l’enterrement de vie de jeune fille, car on croit qu’elle protège les couples mariés de tout mal.

Traditions du mariage Turc : le jour J

Lorsque le grand jour arrive, le marié va chercher la mariée chez sa famille. Les membres de la famille, les amis et les autres invités chantent et dansent déjà dans les rues pour attendre son arrivée. Entre le mariage civil et le mariage religieux, ce dernier n’est pas légalement obligatoire. Ainsi, les gens optent pour le mariage civil uniquement ou pour les deux selon leur convenance.

Après les cérémonies, une grande fête accompagnée de musique, de danse et d’un grand repas est organisée. D’autres rituels importants ont également lieu pendant cette célébration, si l’on ne parle que du moment où les invités offrent aux mariés des bijoux et de l’argent. Après la fête, le nouveau couple partira directement pour sa lune de miel.

La chambre nuptiale

Une fois la cérémonie de mariage terminée, les mariés sont invités à entrer dans la chambre nuptiale ou « gerdek ». Ils commencent par un rituel de prière avant d’ouvrir le voile de la mariée. Ensuite, la famille de la mariée sert un bon repas au nouveau couple. Quant à la famille du marié, elle attend une preuve de la virginité de la femme. En fait, ils espèrent trouver du sang sur le linge de lit. Pour eux, ce sera une grande déception si ce gage n’existe pas. Ce sera aussi une honte pour la mariée et toute sa famille.

Grossesse et naissance en Turquie

En Turquie, une femme mariée est censée commencer à avoir des enfants presque immédiatement après le mariage. Si elle tarde à le faire, la famille du marié risque de se poser des questions déplacées. En effet, la naissance d’un bébé est très importante dans de nombreuses traditions de différentes régions.

Après la naissance du bébé, la mère et le bébé ne peuvent culturellement pas quitter la maison pendant les 40 premiers jours. L’accouchement est accompagné d’une fête au cours de laquelle les amis proches et les voisins se réunissent pour trinquer. D’autres traditions concernant la grossesse et l’accouchement existent encore selon l’origine des mariés.

Write A Comment